Institut Charles Sadron News


Publié le 2020-02-06 par Chan-Seng Delphine


Les polymères thermorépondants avec une température critique de solution inférieure ou supérieure (LCST et UCST respectivement) sont attractifs en tant que matériaux intelligents dans le domaine de la biomédecine. Le comportement de type UCST, c.à.d. augmentation de la solubilité réversible par augmentation de la température, est généralement induit par liaison hydrogène ou interactions coulombiennes. Ce phénomène n’est donc pas attendu pour des polyélectrolytes dans l’eau sans présence de contre-ion spécifique. Dans le cadre du projet NANOTRANSMED, les équipes PECMAT et CMP en collaboration avec le laboratoire Biomatériaux et Bioingénierie (INSERM UMR_S 1121) et le Laboratoire de Modélisation et Simulation Moléculaire (CNRS UMR 7140) ont récemment décrit la synthèse et caractérisation d’un polymère en peigne cationique avec des chaines latérales de pentaarginine ayant un comportement de type UCST (doi : 10.1016/j.eurpolymj.2020.109528). Ce phénomène a été attribué et soutenu par simulations de dynamique moléculaire a l’empilement des groupes guanidiniums des résidus d’arginine à basse température.